Extraction dentaire2018-08-02T14:26:53+00:00

EXTRACTION DENTAIRE

Pourquoi extraire une dent ?

Afin de préserver une dentition saine, il suffit généralement de maintenir une bonne hygiène bucco-dentaire suivie de visites régulières chez le dentiste à tous les 6 mois. Or, malgré ces précautions, certaines complications peuvent survenir  rendant ainsi l’extraction dentaire inévitable.

L’extraction dentaire appelée aussi avulsion dentaire, est l’expulsion totale d’une ou plusieurs dents. C’est un acte chirurgical effectué par le chirurgien-dentiste lorsqu’il y a une détérioration importante de la dentition n’offrant que peu ou pas d’alternative de traitement.

Les principaux facteurs qui justifient une extraction de dent

  • Une dent très cariée ne pouvant pas être réparée
  • Une dent présentant une fêlure ou une fracture sévère
  • Une dent de sagesse mal positionnée et/ou qui cause de la douleur
  • Une dent mobile avec un déchaussement important (souvent dû à une maladie parodontale)
  • Une dent primaire qui ne laisse pas la place aux dents permanentes
  • Une infection périapicale (abcès)
  • Une fracture au niveau de la racine
  • Pour créer de l’espace aux autres dents avant un traitement orthodontique

Lorsque les conditions sont favorables, nous considérons qu’une dent peut être sauvegardée.
Pour plus d’informations, consulter notre section traitant sur le
traitement de canal.

Les conséquences de la perte d’une dent

Le simple acte d’extraire une dent peut affecter rapidement l’équilibre d’une dentition. Voici les conséquences possibles de l’édentement :

  • Augmentation du risque de carie et de maladie parodontale en raison des espaces interdentaires créés par le déplacement des dents adjacentes vers la région édentée.
  • Déchaussement de la dent antagoniste (la dent opposée à celle qui a été extraite). Ce phénomène peut entraîner de la sensibilité à l’endroit où la racine est exposée. Il y a également un risque de perdre la dent complètement avec le temps.
  • Problèmes de malocclusion liés au déchaussement et au déplacement des dents.
  • Usure prématurée des dents restantes car elles doivent compenser l’absence des dents qui ont été extraites lors de la mastication.
  • Diminution de la densité osseuse car le segment d’os qui n’a plus la stimulation de la mastication se résorbe avec le temps
  • Affaissement des muscles et des tissus faciaux dus à une perte de structure osseuse importante.
clinique-anjou-centre-dentaire-urgence-dentiste-montreal-urgence-dentaire-dent-traitement-de-canal

Pour éviter ces situations problématiques, il existe des solutions à l’édentement. À Anjou Centre Dentaire d’Urgence nous offrons plusieurs options de traitement  telles que le pont dentaire, l’implant ou encore la prothèse amovible. N’hésitez pas à consulter nos professionnels dentaires pour de plus amples renseignements.

Les différents types d’extraction dentaire

Lorsqu’aucune anomalie n’est observée, le dentiste peut procéder à une extraction simple de la dent. Dans ce cas, le professionnel va d’abord la faire bouger en la basculant  à l’aide d’un instrument (davier) puis la retirera en douceur sous anesthésie locale.

Cette méthode est utilisée lorsque la dent est fortement endommagée par une carie ou lorsqu’elle est difficile d’accès. Dans ce cas, le dentiste doit d’abord dégager, toujours sous anesthésie locale, la gencive autour de la dent avant de procéder à son expulsion. Après l’intervention, des points de suture (résorbables ou non résorbables) seront nécessaires pour la cicatrisation.

Les dents de sagesse sont les 3èmes molaires situées à l’arrière des arcades dentaires. Elles sont les dernières dents à faire éruption et elles manquent souvent d’espace pour sortir correctement. En raison de leur positionnement, un certain nombre de complications peuvent survenir :

  • Lorsqu’elles sont totalement incluses, on peut appréhender l’apparition d’un kyste ainsi que  la résorption de la racine de la molaire voisine. S’il n’est pas traité, la perte de la dent peut survenir.
  • Lorsqu’elles sont partiellement incluses, les risques d’infection au niveau de la gencive ou de l’os, de carie ou de déchaussement de l’avant-dernière molaire peuvent être occasionnés en raison de la difficulté de bien nettoyer la région.
  • Lorsque les dents de sagesse ont fait éruption mais qu’elles ne sont pas dans la bonne position, elles sont également difficiles à nettoyer et peuvent entraîner des caries et même des ulcères.

Les symptômes associés à l’éruption des dents de sagesse sont multiples :

  • Inconfort ou douleur
  • Élancement
  • Enflure et inflammation au niveau de la gencive
  • Des maux de tête et de gorge

Est-ce vraiment indispensable d’extraire les dents de sagesse ?

Non, ce n’est pas nécessaire dans certains cas. Suite à l’évaluation par votre dentiste, il est possible qu’il vous recommande de conserver vos dents de sagesse si leur positionnement ne semble pas causer de problème. Cette recommandation est toutefois conditionnelle à ce qu’un suivi régulier et une hygiène dentaire impeccable soient maintenus.

Les complications possibles suite à une extraction dentaire

Il est normal de ressentir de la douleur après ce type d’intervention. La prise d’analgésiques peut la soulager. Vous pouvez également utiliser de la glace pour atténuer l’enflure et les sensations douloureuses.

Selon le niveau de difficulté de l’extraction, certains patients constatent l’apparition d’œdèmes ou d’hématomes sur leur visage dans les heures qui suivent une extraction. Ces effets secondaires disparaîtront après un certain temps.

Il est normal d’avoir une salive teintée de sang dans les premiers 24 heures suivant la chirurgie. Pour arrêter le saignement, vous pouvez mordre dans une compresse de coton en prenant soin de ne pas enlever le caillot qui s’est formé dans l’alvéole (le trou laissé par l’extraction). Ce dernier favorise la cicatrisation. Il est conseillé de ne pas rincer ou cracher durant les 24 premières heures qui suivent l’intervention.

L’alvéolite est une autre complication dentaire qui peut se produire dans les 3 à 5 jours qui suivent une extraction. Elle est causée par la perte du caillot sanguin nécessaire à la cicatrisation. Elle se manifeste par une douleur très aiguë pouvant irradier jusqu’au niveau de l’oreille et par une mauvaise haleine. L’alvéolite n’est pas forcément une infection, mais plutôt une inflammation dans l’os d’une alvéole vide. En plus d’une prescription d’analgésiques, votre dentiste appliquera un pansement médicamenteux dans l’alvéole pour soulager la douleur.

C’est assez rare mais il peut arriver que le nerf soit touché lors d’une extraction dentaire, causant une perte de sensibilité au niveau de la langue et de la mâchoire inférieure. Habituellement, l’engourdissement est temporaire et rarement permanent.

À noter

L’extraction dentaire est une intervention très fréquente qui ne présente généralement pas de complications particulières si les conseils du dentiste sont bien suivis après l’intervention.

Nous vous invitons à consulter notre document concernant les conseils post-opératoires suite à une extraction dentaire dans la zone CONSEILS pour plus de détails.